Livre Blanc e-Santé : le patient et ses données, au coeur du parcours de soin

A l’heure où l’on évoque le chiffre de 25 à 30 % d’examens ou d’actes de soins non pertinents, l’essoufflement de notre système de santé (et de ses personnels) et une restructuration des organisations devenue indispensable… il est clair que le développement de l’e-santé doit désormais montrer ses bénéfices …

Source Enovacom : Livre Blanc e-Santé : le patient et ses données, au coeur du parcours

L’EHESP lance un nouveau MOOC dédié à la santé publique

Le 19 novembre dernier, l’Ecole des hautes études en santé publique ouvrait les inscriptions pour son nouveau MOOC. Ce MOOC, intitulé « Santé publique et système de santé : transitions et transformations », s’insère au cœur de l’actualité et de l’annonce via le plan « Ma santé 2022 » d’une évolution majeure. Il s’adresse aux […]

Source Ludovia Magazine: L’EHESP lance un nouveau MOOC dédié à la santé publique

Cadre d’interopérabilité, accès aux recommandations vaccinales : nouveaux documents soumis à concertation | esante.gouv.fr, le portail de l’ASIP Santé

L’ASIP Santé a publié le 07/12/2018, pour concertation publique, des documents  qui touchent  aux volets Services du cadre d’interopérabilité des systèmes d’information de santé (CI-SIS).

Source : Cadre d’interopérabilité, accès aux recommandations vaccinales : nouveaux documents soumis à concertation | esante.gouv.fr, le portail de l’ASIP Santé

Une start-up israélienne innove : désormais les médecins peuvent effectuer des échographies à distances sans la présence du patient (Vidéo) | Europe Israël news

Grâce à la nouvelle technologie d’une start-up israélienne, les médecins peuvent effectuer des échographies virtuelles sans la présence du patient. L’idée de la technologie par ultrasons est de donner aux radiologues un regard dynamique sur les parties en mouvement à l’intérieur du corps. Cependant, la plupart des échographies d’aujourd’hui sont effectuées par des techniciens. Le radiologue examine donc les images enregistrées ou les clips vidéo au lieu de voir la totalité de l’image en temps réel. En conséquence, le médecin peut manquer quelque chose d’important ou envoyer au patient une nouvelle échographie ou une imagerie diagnostique plus coûteuse et invasive. Une nouvelle invention israélienne permettra aux médecins de manipuler une vidéo d’échographie capturée et d’effectuer un examen dynamique virtuel en l’absence du patient. «Les ultrasons sont un volume créé par plusieurs cadres, de sorte que toutes les données existent mais ne peuvent pas être vues. En décomposant et en

Source : Une start-up israélienne innove : désormais les médecins peuvent effectuer des échographies à distances sans la présence du patient (Vidéo) | Europe Israël news

Médecins : Vos obligations en télémédecine

Médecins, pour pratiquer la téléconsultation avec vos patients, vous devez vous référer aussi bien à des obligations réglementaires qu’à des recommandations formulées par la Haute Autorité de Santé (HAS). Voici la liste de ces obligations et recommandations.

Source Hellocare : Médecins : Vos obligations en télémédecine

Le secret médical à l’heure de la télémédecine, du DMP…

Avant toute chose, faut-il parler de secret médical ou de secret professionnel ? Comment protéger les données médicales des patients tout en les partageant au sein d’une communauté de professionnels de santé, à l’aide d’outils numériques ? Le DMP est-il la solution pour en garantir la traçabilité ? Eléments de réponse.

Source : Le secret médical à l’heure de la télémédecine, du DMP…

Comment les acteurs de la santé peuvent réussir leur transformation digitale – ZDNet

Les centres médicaux attendent beaucoup du digital, mais doivent combler d’importantes lacunes en termes de capacités pour se donner les moyens de leurs ambitions.

Source : Comment les acteurs de la santé peuvent réussir leur transformation digitale – ZDNet

JIM.fr – Exclusif : 70 % des professionnels de santé ne pensent pas faire de télémédecine dans l’année à venir

Paris, le jeudi 13 décembre 2018 – Jamais on a autant parlé de télémédecine sur le JIM qu’en 2018 et au-delà dans l’ensemble de la presse professionnelle et générale. L’entrée en vigueur d’une politique tarifaire au début de l’automne a sans doute constitué un tournant majeur, […]

Source : JIM.fr – Exclusif : 70 % des professionnels de santé ne pensent pas faire de télémédecine dans l’année à venir

Health Data Hub : la nouvelle plateforme de données de santé

Le déploiement d’une première version de la plateforme Health Data Hub est attendu pour la fin de l’année 2019.

C’est ce qu’annonce le rapport «Health Data Hub – mission de préfiguration» (1), commandé par Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, rendu public le 12 octobre dernier.

Source Cabinet Alain Bensoussan : Health Data Hub : la nouvelle plateforme de données de santé

Baromètre du numérique : l’e-administration en petite forme

Prendre « le pouls de notre société face aux évolutions technologiques », tel est l’objectif de ce Baromètre 2018, selon Mounir Mahjoubi. L’Arcep, le Conseil général de l’économie (CGE) et l’Agence du Numérique (Mission Société Numérique) ont publié, le 3 décembre 2018, les résultats de leur enquête annuelle sur la diffusion des outils numériques et l’évolution de leurs usages(1)

Source : Baromètre du numérique : l’e-administration en petite forme | Avicca

ORTIF 2de Génération : De nouveaux services pour les patients | GCS-SESAN

Quels services offrent la solution ORTIF ?   Sébastien Leclerc, responsable du Pôle Marketing et eCommerce : ORTIF est une plateforme de télémédecine, incluant la téléconsultation et la téléexpertise. À cela s’ajoute la téléradiologie, le télésuivi et les échanges de données et de visio à des fins d’expertise médicale.

Source : ORTIF 2de Génération : De nouveaux services pour les patients | GCS-SESAN

Téléconsultation en officine : MG France redoute un conflit d’intérêts du pharmacien

À peine signé, déjà critiqué ! L’avenant 15 sur la téléconsultation en officine paraphé le 6 décembre par l’Assurance-maladie et deux syndicats de pharmaciens (FSPF et USPO), dans le cadre de la

Source : Téléconsultation en officine : MG France redoute un conflit d’intérêts du pharmacien